Data Entry: Please note that the research database will be replaced by UNIverse by the end of October 2023. Please enter your data into the system https://universe-intern.unibas.ch. Thanks

Login for users with Unibas email account...

Login for registered users without Unibas email account...

 
Ein mehrstimmiger Monolog? Über einige Paradoxa der lyrischen Empathie
Book Item (Buchkapitel, Lexikonartikel, jur. Kommentierung, Beiträge in Sammelbänden)
 
ID 4523104
Author(s) Marchal, Hugues
Author(s) at UniBasel Marchal, Hugues
Year 2019
Title Ein mehrstimmiger Monolog? Über einige Paradoxa der lyrischen Empathie
Editor(s) Breitenstein, Urs
Book title Empathie - individuell und kollektiv
Volume 51
Edition Vorträge der Aeneas-Silvius-Stiftung an der Universität Basel
Publisher Schwabe
Place of publication Basel
Pages 179-198
ISSN/ISBN 978-3-7965-3767-7
Series title Vorträge der Aeneas-Silvius-Stiftung an der Universität Basel
Abstract Bien que la poésie lyrique moderne puisse être conçue comme un moyen privilégié pour lier, entre locuteur et récepteurs, un « pacte » de partage des affects (Rodriguez), ce partage, et les mécanismes d'identification qu'il implique, ne vont pas de soi. (1) La « porosité » au monde du moi lyrique tend souvent à désubjectiviser les émotions dont il n'est plus que le porte-voix, au point que le poème devient « voix de personne » (Desbordes-Valmore, Verlaine, Staiger). (2) Cette parole à « redire » par ses récepteurs joue intensément de la fonction déictique du « je », qui ne renvoie jamais qu'à l'énonciateur momentané du texte (Heine, Valéry, Vadé, Collot). (3) La réception des affects dysphoriques se mêle toujours à un plaisir esthétique, qui remplit à leur égard une complexe fonction d'« inverseur », de sorte que l'émotion du récepteur est toujours plus mêlée que celle dont fait état le locuteur interne des textes, mais que ce caractère « impur » peut paradoxalement reproduire de manière plus adéquate la complexité des affects (Labé, Breithaupt, Eco). (4) Les textes privilégiant une énonciation personnelle ne sont pas forcément les meilleurs exemples poétiques pour traiter de l'empathie collective, en particulier au niveau socio-politique, où certains hymnes, à l'exemple de La Marseillaise , abordée à travers le témoignage que Ginguené donna en 1797 de sa diffusion, mobilisent des formes de réception de masse très différentes de la poésie intime.
edoc-URL https://edoc.unibas.ch/73668/
Full Text on edoc No
 
   

MCSS v5.8 PRO. 0.332 sec, queries - 0.000 sec ©Universität Basel  |  Impressum   |    
18/04/2024